+41 (0) 22 807 08 80 administration@agape-ge.net

Soutien thérapeutique

Face à l’augmentation des situations de mineurs en difficultés médico-sociales, à la complexification des difficultés psychiques des mineurs placés et des familles suivies à l’évolution du travail éducatif, la collaboration entre les acteurs sociaux et médicaux doit être améliorée. Certaines situations nécessitent un partenariat et une coresponsabilité dans le suivi de la prise en charge. Une dévalorisation entre intervenants existe.

Forts de ce constat, nous avons souhaité apporter un soutien aux équipes par une meilleure compréhension de la situation médicale du mineur, du parent et croiser la vision systémique et médicale de la situation.

Par le biais de supervisions avec les équipes, des pédopsychiatres apportent leur regard médical. Les situations particulières y sont abordées, parfois un sujet plus général, selon les demandes des éducateurs.

Ce dispositif permet d’accompagner plus sereinement certaines situations complexes, les effets sont visibles tant au niveau des professionnels, que des progrès du mineur concerné.

D’autres prestations sont possibles, si nécessaire : contacts téléphoniques, réunion de réseau, interface avec le médecin et l’hôpital, rendez-vous avec le mineur, sa famille.

L’objectif est de travailler avec les personnes qui sont en contact avec l’enfant et d’être thérapeutique à travers ces personnes et non de se centrer sur le monde interne de l’enfant en travaillant directement avec lui. C’est la « thérapie institutionnelle » décrite par O Chouchena.

Aujourd’hui les troubles sont plus externalisés que dans le passé, c’est-à-dire qu’ils se manifestent plus par des troubles du comportement et ont davantage de répercussions sur l’environnement. Dans le passé, ils étaient plus internalisés (dépression, retrait, etc.). En fonction de sa pathologie, l’enfant fait des efforts très importants à l’école pour avoir un comportement acceptable et évacue la surcharge à la maison. Cet état est ressenti par les éducateurs du foyer ou par les parents en difficulté. Il est donc essentiel que les partenaires coopèrent, comprennent le langage et le travail de l’autre.

Valoriser l’acte éducatif, par un soutien respectueux des rôles de chacun, amène l’’éducateur à développer des stratégies suite au travail de supervision.